Les différentes méthodes pédagogiques

Il existe 5 méthodes pédagogiques :

  • La méthode expositive ;
  • La méthode démonstrative ;
  • La méthode interrogative ;
  • La méthode active ou dite « de découverte » ;
  • La méthode expérientielle.

Toutes les méthodes reposent sur des postulats de départ, requièrent des moyens de mise en œuvre et adoptent un mode de fonctionnement. 

LA MÉTHODE EXPOSITIVE

Rôle du formateur

Le formateur s’appuie sur une présentation orale ou un support écrit afin d’expliquer ou démontrer des concepts d’apprentissage. L’apprenant ou l’élève se contente d’apprendre par cœur grâce à une prise de note réalisée durant la session de formation. Afin de s’assurer que les apprenants ont bien assimilé les nouvelles connaissances, le formateur interroge les élèves une fois son exposé achevé. Il gère également mes évaluations après chaque chapitre ou à la fin de son cours. Il planifie ses cours selon son envie à travers différents supports pédagogiques. Il détient alors le savoir et le savoir-faire 

Le but: assimiler un maximum de connaissances à son public

Rôle du stagiaire/apprenant

Son rôle est passif, il se soumet à l’évaluation proposé par le formateur, écoute et prend des notes selon le plan pédagogique du formateur à travers les différents supports pédagogiques.

Le système de QR (questions/réponses): c’est une très bonne méthode qui va venir compléter la méthode expositive. Il faut simplement faire attention à n pas dépasser le timing prévu pour les cours.

LA MÉTHODE DÉMONSTRATIVE

Rôle du formateur

Aucune interaction avec les apprenants, il déroule son sujet selon son plan et ses objectifs. Il transmet son savoir sans demander de feedback, ni d’analyse durant son cours. Ainsi, l’enseignant/formateur présente une opération ou une procédure et montre chacune des étapes de réalisation aux apprenants en précisant quoi faire et comment le faire. Le formateur explique également le pourquoi, et le fait répéter aux apprenants. Les formés apprennent en reproduisant les mêmes gestes que le formateur.

Rôle du stagiaire/apprenant

L’apprenant est passif, il assimile le cours, et devra reproduire le savoir acquis sous forme de contrôle écrit ou oral.

Cette méthode est souvent utilisée dans les travaux dirigés puisqu’elle nécessite une démonstration. La méthode affirmative comporte donc 3 étapes : montrer dans le but de démontrer quelque chose, faire faire pour expérimenter quelque chose et faire dire pour reformuler.

LA MÉTHODE INTERROGATIVE

Cette méthode implique une interactivité entre le formateur et les apprenants, elle est basée sur le questionnement entre ces deux parties et va varier en fonction des réponses apportées par les apprenants. Il y aura donc échange de feedback entre un élève et son formateur.

La méthode interrogative repose 3 principes de bases :

  • La connaissance d’un procédé ou d’un concept ne peut être apprise si elle n’a pas été comprise en amont par l’apprenant ;
  • Le formateur/enseignant est celui qui détient le savoir et le savoir-faire. Son rôle est de poser des questions à l’apprenant.
  • L’apprenant dispose des prérequis nécessaires pour suivre la formation. Il acquiert de nouvelles connaissances en répondant aux questions posées par le formateur.

Rôle du formateur

Actif et passif à la fois puisqu’il va amener l’apprenant à construire lui-même ses propres connaissances en établissant des liens entre différents éléments, à leur donner le sens qu’il souhaite, à formuler ses pensées.

Rôle du stagiaire/apprenant

Actif car il sera plus impliqué dans le processus d’apprentissage à l’aide des diverses interactions.

LA MÉTHODE ACTIVE OU DE DÉCOUVERTE

Parce qu’elle modifie considérablement les rôles des formateurs et apprenants, la méthode active va à l’encontre des postulats des autres méthodes pédagogiques. Ainsi, elle considère que les connaissances se construisent et ne s’apprennent pas, et a pour point de départ l’action. C’est à partir de l’action qu’un apprenant va engager une réflexion sur un sujet donné.

Par ailleurs, les connaissances et compétences ne peuvent être acquises que dans 3 cas de figures :

  • Si l’apprenant s’engage lui-même dans cette démarche. En littérature pédagogique, on parle alors de « motivation intrinsèque pour l’apprentissage », autrement dit, l’apprenant est motivé parce que cela lui procure une certaine satisfaction et non parce qu’il existe une rétribution (rémunération par exemple) ou tout autre facteur externe susceptible de l’influencer.
  • Si l’apprenant est impliqué dans un effort d’apprentissage collaboratif ou coopératif (en littérature pédagogique, différents courants apportent des définitions différentes à ces concepts.)
  • Si l’apprenant est engagé dans un processus d’action-expérience et qu’il peut ainsi tester en temps réel ce qu’il entreprend et valider ou invalider lui mêmes ses hypothèses, ou en les débattant avec d’autres apprenants.

Au cours d’une formation utilisant la méthode active, différents moyens existent afin de permettre l’acquisition de connaissances dont l’étude de cas, des simulations, des jeux de rôles ou encore des projets de groupe. Ses interventions sont donc limitées et son rôle va être de créer un scénario pédagogique et d’amener l’apprenant à acquérir des connaissances en se trompant et en tâtonnant. Cette méthode favorise le travail collaboratif.

LA MÉTHODE EXPÉRIENTIELLE

Cette dernière méthode pédagogique repose sur le fait qu’un stagiaire ne peut acquérir des connaissances que s’il agit et se trompe. Il s’agit donc bien d’un apprentissage en conditions réelles.

Le formateur devient un simple intervenant et s’il possède le savoir et savoir-faire, il n’est plus en position dominante.

La méthode expérientielle ou expérimentale nécessite un effort de préparation de la part du formateur/intervenant qui doit réaliser les expériences ou projets avant qu’ils ne soient réalisés au cours de la formation. Le plus souvent, les sessions de formation sont séquencées avec des niveaux de difficulté croissantes.

La méthode expérientielle ou expérimentale convient à des disciplines dont l’apprentissage nécessitent la mise en œuvre d’un projet en situation réelle ou la réalisation d’une expérience.

Source : https://www.digiforma.com/guide-of/methodes-outils-pedagogiques/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s